La tablette Notion Ink a Tout Pour Réussir

Cette tablette représente à elle toute seule une évolution très probable du marché à venir en intégrant deux technologies majeur : un chipset Tegra T20 et un écran Pixel Qi.

La tablette Notion Ink

Notion Ink
J’avoue que j’ai du mal à classer cette tablette dans une catégorie bien précise. Son écran 10.1″ avec un affichage de 1024x600px, un chipset Tegra double coeur Cortex A9 et son poids de 770g le rapproche d’une tablette tactile classique. Son écran pixel Qi et son autonomie de 16h (8h en lecture HD) fait pencher la balance vers un eReader. Et pour finir, le GPS, l’appareil photo 3,1 megapixel et le système d’exploitation Android emmène cette tablette vers la catégorie des Smartphones. D’ailleurs, je m’interroge sur l’utilité d’un appareil photo 3,1 Mpx car je me vois mal tenir une tablette de 10″ entre le main pour prendre une photo. Mon grand père, lui, trouverait cela normal. Si le capteur est placé du coté de l’écran, il pourrait bien servir de webcam, sinon il faudra m’expliquer son utilité.

Concernant le système d’exploitation, si Android 2.0 s’exécutera à merveille sur cette machine, il reste un système réservé au loisirs multimédia. Il ne faudra pas attendre davantage de la part de cette tablette : Internet, films, et photos. Posés sur une étagère, elle trouvera facilement sa place de cadre photo, rapidement convertible navigateur internet. Elle pèse cependant trop lourd par rapport à son utilité pour être constamment transportée.

La plupart des technologie présentes sur cette machine pourrait bien devenir monnaie courante sur les smartbooks, netbooks et autres tablettes tactiles du futur, faisant de la Notion Ink un pionner.



Un Tegra qui double tout (le monde)

Je vous en avais parlé il y a quelques temps, NVIDIA rajoute une double portion de performances dans son nouveau chipset. C’est à dire qu’il s’agira sûrement d’une puce doté de 2 CPU Cortex A9, la nouvelle architecture haute performance d’ARM. Les performances GPU devraient doubler également donnant la possibilité de lire plusieurs films HD 1080p en même temps. Il faut aussi s’attendre à une augmentation des performances en accélération 3D. Espérons cependant que la consommation n’en souffre pas trop. L’apparition de cette tablette pourrait marquer l’entrée d’ARM dans le marché du double coeur, et menacer grandement la suprématie d’Intel dans le monde du Mobile Computing puisque NVIDIA amènerait une puce ayant des capacités de calcul semblables, voir supérieures, aux processeurs x86 actuels, tout en offrant une consommation moindre.

Pixel Qi, l’écran d’un futur pas si éloigné

Notion Ink
L’écran Pixel Qi est un écran hybride qui permet de passer d’un affichage rétro-éclairé classique, vers un affichage noir et blanc comparable à celui d’un eReader, utilisant la lumière ambiante. Même en mode rétro-éclairé, la technologie d’affichage des pixel consomme beaucoup moins qu’un LCD classique, permettant à la dalle d’allonger la durée de vie de l’appareil dans toutes les situations. De plus, cette technologie a été conçue de façon à utiliser les mêmes chaînes de fabrication que les LCD actuelles, leurs permettant d’exploiter les même usines pour leurs production. Cette donnée a une importance capitale puisqu’elle permet d’effectuer une énorme économie sur le coût de production de la dalle.

Moins chère, économe en énergie, plus fine, cette technologie d’écran pourrait bien se glisser et s’imposer dans les netbooks et smartbooks de demain. On peut même imaginer la voir dans les ordinateurs portables classiques, et même les télévisions.

Pour en revenir à notre tablette, elle mesure 24.89 cm de large pour 16 cm de profondeur et une épaisseur de 1.52 cm, elle supporte le Wifi b/g, le Bluetooth 2.1 EDR et la 3G avec un modem intégré. Elle dispose d’un port SDHC permettant d’étendre les 16Go de mémoire déjà disponibles sur la tablette.

La tablette Notion Ink pourrait être vendue à un prix avoisinant les 300$.

Via blogeee.net & Slashgear.

Leave a Comment